Le jury a été davantage séduit par les armagnacs millésimés, à l’instar des ceux des armagnacs Ténarèze du Château Les Remparts. La vigueur et la longueur en bouche du 1984 tiennent particulièrement bien sur les volutes. Quant au 1979, il explose en bouche et apporte une com-plexité remarquable. Belle surprise : le floc de gascogne rosé du Domaine Les Remparts, surprend par ses notes fruitées et douces (jus de raisin, cerise).

Vins&Gastronomie magazine n°168 été 2019